@GirardPerregaux #Laureato #Tourbillon

Laureato Tourbillon

Le prestige d'un Pont d'Or

La Cote des Montres™ le 16 février 2017



Au sommet de la gamme des nouvelles Laureato, la Laureato Tourbillon incarne à elle seule toutes les compétences historiques de la manufacture Girard-Perregaux. Son boîtier de 45 mm, composé de titane et ponctué d'or, abrite le calibre GP09510. Ce mouvement de haute horlogerie est intégralement produit par les artisans, horlogers, mécaniciens, régleurs, polisseurs de la manufacture de La Chaux-de-Fonds. Il reprend la structure et le design emblématiques des tourbillons de Girard-Perregaux, qui a fait du Pont d'Or en forme de flèche, savamment poli et bercé à la main, une signature reconnaissable entre toutes.



Produit selon les plus hauts standards de qualité de finition, ce mouvement est également l'un des très rares tourbillons à posséder un remontage automatique et quasiment le seul à le proposer sous la forme d'un micro-rotor, en or qui plus est. Le calibre GP09510 est décliné en deux variantes. La première est dotée d'un pont de tourbillon en or rose, qui se marie aux détails or rose de la boîte de la Laureato Tourbillon : lunette, couronne, index et premier entre-maillon. La seconde offre un pont de tourbillon en or gris, qui prolonge le camaïeu de couleurs du boîtier en titane et or gris.





Girard-Prregaux Laureato Tourbillon

Spécifications techniques




Boîtier:Titane et or rose 18 ct. ou titane et or gris 18 ct.
Diamètre :45,00 mm
Épaisseur:11,96 mm
Verre:Saphir traité anti-reflet
Fond :Saphir
Cadran:Gris ardoise avec motif « Clou de Paris »
Aiguilles:Type bâton, garnies de matière luminescente
Étanchéité:50 mètres (5 ATM, 5 bar)
Mouvement :GP09510-0001 (pont en or rose) ou GP09510-0002 (pont en or gris)
Mécanique à remontage automatique par micro-rotor en or 18ct.
Régulateur à tourbillon une minute
Diamètre :36,60 mm (16’’’) 
Épaisseur :6,05 mm
Fréquence :21 600 Alt./h. (3 Hz)
Nombre de composants:261
Rubis:33
Réserve de marche:49 heures
Fonctions :Heures, minutes, petite seconde sur le tourbillon
Bracelets :Cuir d'alligator noir avec surpiqûres
Un bracelet métallique en titane et or rose 18 ct., ou en titane et or gris 18 ct., avec alternance de surfaces polies et satinées, est disponible à la vente
Boucle :Déployante à triple lame en titane

Collection Girard-Perregaux Laureato

2017 voit la naissance d'une famille Laureato complète

Cela faisait des années que les amateurs et collectionneurs attendaient son retour. 2017 voit la naissance d'une famille Laureato complète, intégrée à la collection courante de Girard-Perregaux.

En 2016, la Laureato avait fait son retour sur la scène de l’horlogerie, sous la forme d'une série limitée en hommage aux 225 ans de Girard-Perregaux. Après cette édition couronnée de succès, Girard-Perregaux donne à la Laureato sa juste place : celle d'une montre contemporaine alliant un design avancé et unique, le sens du détail, un haut niveau de chronométrie et un goût sûr. Ces attributs sont ceux d'une montre réellement iconique, qui traverse le temps avec aisance.

Quatre diamètres, des mouvements de haute horlogerie à complication, à remontage automatique ou à quartz, dans des boîtiers en acier, en or, dans des combinaisons de ces matières ou incluant du titane, la gamme Laureato n'a jamais été aussi large, aussi variée. Avec près de 30 références, cette légende horlogère se montre à la hauteur de son véritable potentiel.

Girard-Perregaux infuse toute sa légitimité dans ces garde-temps de caractère, destinées aux hommes, aux femmes, aux amateurs de design, de technicité et d'art de vivre. Ils sont marqués de tous les savoir-faire séculaires et de la capacité à innover de la manufacture de La Chaux-de-Fonds, haut lieu de l'horlogerie suisse.


Naissance d'une icône

Nomen est Omen. La traduction de ce proverbe latin est le nom est présage. Il sied particulièrement bien au modèle Laureato de Girard-Perregaux, dont voici l’histoire.

Nous sommes au milieu des années 1970, période où l’art du design vit de profondes mutations. En horlogerie par exemple, une demande inédite se fait de plus en plus insistante : le besoin d’une montre sportive, élégante, à porter en toutes occasions et dont l’esthétique marquante se caractérise entre autres par l’intégration du boîtier et du bracelet : ils ne doivent faire qu’un. C’est en Italie que Girard-Perregaux va chercher sa réponse. L’étude de la montre est confiée à un architecte milanais. Pour lui cependant, il est évident que l’élément de reconnaissance immédiate de la montre doit être la lunette. En homme de l’art, pour qui le cercle et le polygone font la paire, il dessine une lunette octogonale inscrite à l’intérieur d’un cercle. Afin de faire jouer la lumière, les 8 angles de l’octogone sont reliés non pas par des lignes droites et sèches, mais par des courbes harmonieuses combinant surfaces convexes et concaves entièrement polies.

Osons ici une comparaison entre architecture et design horloger : l’élément de reconnaissance de la cathédrale Santa Maria del Fiore à Florence est son dôme circulaire s’appuyant sur une structure octogonale, qui s’élève au-dessus de la nef, du transept et du chœur de l’église. L’architecte a-t-il voulu miniaturiser ce concept à l’échelle d’une montre bracelet ? Une lunette octogonale inscrite dans un cercle surmontant boîtier et bracelet parfaitement intégrés ? La réponse est certainement oui.

Techniquement, la Laureato de 1975 réserve une autre surprise : son mouvement. Quatre ans à peine après avoir présenté le premier mouvement à quartz produit en Suisse, relativement volumineux, les ingénieurs de Girard-Perregaux sont à même de proposer un nouveau mouvement particulièrement mince et compact. C’est lui qui équipera la Laureato. Ses performances chronométriques sont surprenantes : soumis à des tests officiels de précision dont la sévérité est proverbiale, il les réussit sans peine. Avec lui, Girard-Perregaux devient la manufacture horlogère obtenant le plus grand nombre de certificats de chronomètres à quartz dans les années qui suivirent : La Laureato est bien née et porte bien son nom.


Essence et présence

La Laureato possède une identité forte. Cette personnalité à part s'appuie sur un code génétique qui fait évoluer les détails de son apparence sans jamais dénaturer son essence. Ainsi, la Laureato se définit par sa lunette octogonale et polie, posée sur un boîtier intégré, c'est à dire sans cornes ni anses. Pas son bracelet métallique, un prolongement naturel de la boîte, élément de design originel et à part entière.

Ce bracelet métallique se caractérise par ses larges maillons satinés, en forme de H et par ses entre-maillons bombés et polis. Le jeu entre surfaces polies et satinées crée le relief et anime la montre. Au porter, ce bracelet possède la qualité la plus importante de toutes : une souplesse exceptionnelle. Il rend la Laureato parfaitement confortable, sur tous les types de poignets.

La Laureato possède par définition un cadran à motif Clou de Paris, un ensemble de petites pyramides en volume qui occupent toute l'ouverture de la montre et capturent la lumière. Mais au-delà, la Laureato est avant tout un esprit. Sportive parce que résistante, chic parce que ponctuée de détails soignés, elle est faite aussi bien pour les grandes occasions que pour un porter quotidien, décontracté. Cette polyvalence est le fruit d'une réflexion intense autour des notions d'ergonomie, de volume et de style, qui a donné naissance à quatre nouvelles familles.

 PUBLICITÉ
Toutes les nouveautés
Tous les événements
Toutes les brèves
 PUBLICITÉ

Vous aimez cette montre ?

beaucoup
passionnément
pas du tout

  PUBLICITÉ
L'ÉMOTION AUTOMOBILE AVEC
Ferrari 812 Superfast
Ferrari J50
  Pages les plus consultées
1 montres Rolex, 2 montres Hublot, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Richard Mille, 6 montres Omega, 7 montres Jaeger-LeCoultre, 8 montres Cartier, 9 montres Breitling, 10 montres Tag Heuer, 11 montres Panerai, 12 montres Vacheron Constantin, 13 montres IWC, 14 montres Montblanc, 15 montres Breguet, 16 montres Zenith, 17 montres Baume & Mercier, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Bell & Ross, 20 montres Piaget, 21 montres Chopard, 22 montres Blancpain, 23 montres Chanel, 24 montres Girard-Perregaux, 25 montres Tudor, 26 montres Roger Dubuis, 27 montres Louis Vuitton, 28 montres Corum, 29 montres Ebel, 30 montres BRM, 31 montres Dior, 32 montres MB&F, 33 montres Bulgari, 34 montres Parmigiani, 35 montres L.Leroy, 36 montres Ulysse Nardin, 37 montres JeanRichard, 38 montres Ferdinand Berthoud, 39 montres Jaquet Droz, 40 montres Hermès, 41 montres Urwerk, 42 montres 29 Vendôme, 43 montres Porsche Design, 44 montres Ralf Tech, 45 montres Franck Muller, 46 montres H. Moser & Cie, 47 montres Bucherer, 48 montres Van Cleef & Arpels, 49 montres Vianney Halter, 50 montres Romain Jerome, 51 montres Christophe Claret, 52 montres Chaumet, 53 montres Ange Barde, 54 montres Anonimo, 55 montres Harry Winston, 56 montres Ressence, 57 montres Yema, 58 montres De Bethune, 59 montres Concord, 60 montres Rebellion,