@Breguet #Classique #DoubleTourbillon #QuaidelHorloge

Classique Double Tourbillon 5345
Quai de l’Horloge

Virtuosité mécanique et maestria esthétique

La Cote des Montres™ le 29 septembre 2020



Ce nouveau modèle conjugue virtuosité mécanique et maestria esthétique : mis à nu, le mouvement dévoile deux tourbillons, lesquels entraînent l’ensemble de la platine grâce à un différentiel central. Chaque composant est terminé à la main, tandis que le fond arbore une gravure de la « Maison du Quai », bâtisse parisienne dans laquelle Abraham-Louis Breguet accomplit toute son œuvre.





Le nouveau modèle Classique Double Tourbillon Quai de l’Horloge abrite un mouvement monumental à la taille d’une montre. Dans un espace très restreint, la Manufacture a su créer un univers complexe et harmonieux, dans lequel on croirait les lois de la physique suspendues. Telle une sculpture délicatement ciselée, l’ensemble du mouvement mis à nu pivote sur lui-même au rythme d’un tour en 12 heures. Il est mu par deux tourbillons indépendants, accomplissant chacun quant à eux une rotation complète en 1 minute. Connectés, les organes réglants effectuent ainsi une double révolution, entraînant dans leur course la barrette des tourbillons, audacieuse aiguille des heures. Un spectacle étonnant qui met en scène des composants en or, comme l’étaient ceux des Grandes Complications de l’époque – une tradition aujourd’hui quasiment perdue, que la Maison s’attache à perpétuer. Tout comme les métiers d’art, un savoir-faire dont Breguet fait ici une complète démonstration, avec notamment la gravure, au dos de la montre, de la maison que A.-L. Breguet avait acquise, Quai de l’Horloge à Paris.




L’invention traversant les siècles

C’est en effet en ce lieu inspirant, situé au milieu des artisans de l’Île de la Cité, que le Maître horloger a inventé un mécanisme mondialement connu, qui a traversé les siècles. À une époque où le garde-temps se portait au gousset, en position verticale, Breguet a la volonté de développer un moyen de compenser l'attraction terrestre, néfaste à la précision chronométrique du mouvement. Il va alors avoir l’idée d’embarquer le couple balancier-spiral et l’échappement (ancre et roue d’échappement) dans un bâti mobile tournant sur lui-même. Cette rotation de la cage et de ses organes inspirera au Maître le terme de « tourbillon », dans son acception oubliée de « système planétaire ». Génial dans son principe, captivant dans son fonctionnement, l’invention reste aujourd’hui encore l’apanage de la Manufacture Breguet, qui lui confère une authenticité toute particulière.




L’ingéniosité mécanique

Les organes réglants de ce Double Tourbillon 5345 sont d’ailleurs techniquement très proches de la création originelle. En acier, les spiraux sont équipés d’une courbe terminale caractéristique, laquelle permet un déploiement concentrique du ressort. Une optimisation développée par le Maître, qui a d’ailleurs pris le nom de « courbe Breguet ». Elle est aujourd’hui encore façonnée à la main, tout comme sont accomplis manuellement les différents réglages, à l’instar de l’équilibrage des cages de tourbillon. Ces bâtis sont par ailleurs les seuls de la collection courante à posséder des armatures en acier poli bloqué, plus haut degré de polissage dans la haute horlogerie.



Ces deux cœurs mécaniques battent indépendamment l’un de l’autre, chacun alimenté en énergie par un barillet qui lui est propre. Mais les deux organes oscillants sont couplés à une seconde paire de rouages, lesquels viennent se jeter dans un différentiel central. Ce mécanisme à double entrée est capable de déterminer la moyenne de marche des tourbillons, lui permettant d’entraîner l’ensemble de la platine à raison d’une révolution en 12 heures. L’indication des minutes, quant à elle, se fait par une aiguille classique au centre. L’ensemble du dispositif est muni d’un système de rattrapage des jeux de rouages, lequel assure une parfaite précision de l’affichage.



Cette scénographie spectaculaire fait de ce calibre l’un des plus complexe que la Manufacture Breguet ait développé. Sa nature mouvementée a par exemple obligé les ingénieurs à revoir entièrement son mécanisme de remontage manuel, dont les trains de rouages sont désormais indépendants. L’un des deux barillets est de plus équipé d’une bride de friction, semblable à celle utilisée sur les montres automatiques. Cette construction astucieuse permet au ressort de débrayer une fois armé, jusqu’au remontage complet du second. Enfin, la couronne dispose d’un système de sécurité dynamométrique, lequel empêche une surtension dans les ressorts.




Les métiers d’art

La maîtrise de l’art horloger ne va jamais sans virtuosité esthétique chez Breguet. Présenté pour la première fois en 2006, le Double Tourbillon s’affranchit aujourd’hui du cadran, révélant toute la beauté de la mécanique. Très stylisés, bombés, les ponts de barillet en acier prennent l’apparence d’un « B ». Tous les composants sont ici méticuleusement étirés, anglés, voire satinés à la main. Signature de la Manufacture, le guillochage trouve également un nouveau terrain d’expression sur le mouvement, remplaçant le traditionnel perlage. Ainsi mis à nu, le calibre laisse apparaître le flanc interne de la carrure, sur lequel se détache, gravée à la main, l’ombre des chiffres romains du tour d’heures en saphir.



Mais le caractère unique de cette pièce prend toute sa dimension au dos. Les trésors d’ingéniosité mécanique convoqués pour la création du mouvement laissent ici la place à une poésie hors du temps. Accomplie à la main par les artisans de la Maison, foisonnant de détails magnifiques, une gravure représente la façade de l’édifice que A.-L. Breguet a occupé dès 1775, au 39 Quai de l’Horloge à Paris. Réalisé dans de l’or, l’œuvre est d’une telle minutie que les carreaux des fenêtres laissent entrevoir les rouages du calibre. Comme un passage entre deux mondes d’excellence.




À propos de Breguet

Né à Neuchâtel (Suisse) en 1747, Abraham-Louis Breguet rallie Versailles et Paris dès 1762 pour y parfaire sa formation horlogère. Âgé de 15 ans seulement, ses prédispositions pour le métier vont bientôt lui permettre de rencontrer les plus grands horlogers de l’époque.

En 1775, le jeune horloger s’installe sur l’Île de la Cité à Paris. Le quartier est alors un haut- lieu de l’artisanat, où s’affairent cadraniers, orfèvres, fabricants d’aiguilles et de boîtes. Il y trouve une imposante maison, ou il restera toute sa vie, donnant d’un côté Quai de l’Horloge, de l’autre Place Dauphine.



C’est entre ces murs que le jeune prodige fera naître quelques-unes des plus importantes inventions de l’horlogerie : le ressort-timbre pour les montres à répétition en 1783 ; le dispositif « pare-chute » en 1790 ; le « spiral Breguet » en 1795 ; ou encore – et surtout – le tourbillon breveté en 1801. C’est aussi dans cette « Maison du quai » qu’Abraham-Louis Breguet appliquera le guillochage à l’horlogerie pour la première fois en 1786, donnant corps au style Breguet, caractérisé également par la célèbre aiguille-pomme.



Si le 39, Quai de l’Horloge à Paris existe toujours, la Manufacture Breguet, elle, est aujourd’hui installée à la Vallée de Joux, en Suisse. La Maison Breguet incarne l’excellence horlogère et appartient au patrimoine culturel européen. Elle s’attache, plus que jamais, à transmettre et renouveler le fantastique héritage de son fondateur.











Breguet Classique Double Tourbillon 5345 Quai de l’Horloge

Description technique


Référence :5345PT/1S/7XU
Boîtier :Rond en platine à carrure finement cannelée
Verre :Glace box en saphir de haute transparence
Fond :Saphir
Diamètre :46 mm
Hauteur :16,8 mm
Attaches :Arrondies et soudées
Barrettes :Vissées
Cadran :Individuellement numéroté et signé Breguet
Tour d’heures à chiffres romains
Aiguille des minutes Breguet à « pomme évidée » en acier bleui
L’aiguille des heures en acier bleui prolonge la barrette soutenant les deux tourbillons
Mouvement :Numéroté et signé Breguet
Mouvement mécanique à remontage manuel
Deux tourbillons sont montés sur une platine pivotante centrale guillochée à la main et sont couplés par un différentiel déterminant la moyenne de marche
Rotation complète du mouvement en 12 heures
Réserve de marche :50 heures
Diamètre :16½ lignes
Rubis : 81
Composants :738
Spiraux Breguet
Fréquence :2,5Hz
Balanciers :Balanciers monométalliques à vis de charge en or
Ajusté en 6 positions
Dos du mouvement :Gravure réalisée à la main représente le bâtiment du Quai de l’Horloge à Paris
Bracelet :« Stone », ardoise naturelle sur caoutchouc
Fermoir :Boucle déployante triple lames en platine

 PUBLICITÉ
  • À la rencontre des Zenith Dreamhers
  • Vacheron Constantin Heures Créatives Heure Romantique
  • Patek Philippe Twenty~4
  • Un nouveau look féminin pour la Royal Oak Concept Tourbillon Volant d’Audemars Piguet
  • CHANEL Mademoiselle J12 Acte II
  • Jaeger-LeCoultre 101 Snowdrop & 101 Bangle
  • CHANEL Mademoiselle Privé Bouton
  • Breguet Reine de Naples 8918 en Émail « Grand Feu »
  • Breitling Navitimer Automatic 35
  • La Montre Maillon de Cartier
  • Bell & Ross
  • Chopard
  • Hublot
  • Zenith
  • Audemars Piguet
  • De Bethune
  • IWC
  • TAG Heuer
  • Girard-Perregaux
  • TAG Heuer
  • Audemars Piguet
  • Zenith
  • Corum
  • Omega
  • Jaeger-LeCoultre
  • Hublot
  • Bell & Ross
  • Tudor
  • Hublot
  • Breguet
  • Eterna
  • Parmigiani
  • Bulgari
  • Jacob & Co.
  • Richard Mille
  • Hublot
  • Richard Mille
  • Jaeger-LeCoultre
  • Rolex
  • Cartier
  • Hublot
  • Zenith
  • Patek Philippe
  • Hublot
  • Chanel
  • LVMH
  • Watches & Wonders
  • Fondation Haute Horlogerie
  • Hublot
  • Panerai
  • Bucherer
  • Hublot
  • Les Ambassadeurs
  • Richard Mille
  • Cartier
  • Bucherer
  • Bucherer
  • Panerai
  • Frédéric Arnault est nommé Président-directeur général de TAG Heuer
  • Watches & Wonders Geneva annule son édition
  • LVMH annonce la première exposition de ses marques horlogères suisses à Dubai
  • CHANEL prend une participation dans la Manufacture KENISSI
  • Le SIHH et Baselworld harmonisent leurs dates à partir de 2020
  • La Fondation de la Haute Horlogerie accueille Breitling comme nouvelle marque partenaire
  • Richard Mille annonce son retrait du SIHH
  • CHANEL prend une participation dans Montres Journe SA
  • Kering nomme Patrick Pruniaux directeur général de ses maisons horlogères suisses
  • Swatch Group a décidé de quitter Baselworld
  • Hublot nomme Benoit Lecigne comme directeur général de tous les pays sous sa responsabilité
  • Bucherer annonce l'acquisition de Tourneau LLC
  • La Fondation de la Haute Horlogerie accueille Zenith comme nouvelle marque partenaire
  • Richemont announces changes to its Senior Executive Committee
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Audemars Piguet, 2 montres Rolex, 3 montres Richard Mille, 4 montres Patek Philippe, 5 montres Cartier, 6 montres Omega, 7 montres TAG Heuer, 8 montres Jaeger-LeCoultre, 9 montres Hublot, 10 montres Breitling, 11 montres IWC, 12 montres Bell & Ross, 13 montres Panerai, 14 montres Vacheron Constantin, 15 montres Zenith, 16 montres Baume & Mercier, 17 montres Montblanc, 18 montres A. Lange & Söhne, 19 montres Chopard, 20 montres Chanel, 21 montres Tudor, 22 montres Breguet, 23 montres Blancpain, 24 montres Corum, 25 montres Dior, 26 montres Girard-Perregaux, 27 montres Roger Dubuis, 28 montres Piaget, 29 montres Louis Vuitton, 30 montres BRM, 31 montres Bulgari, 32 montres RJ, 33 montres Ebel, 34 montres Jacob & Co., 35 montres Porsche Design, 36 montres De Bethune, 37 montres Parmigiani, 38 montres Eterna, 39 montres JeanRichard, 40 montres Perrelet, 41 montres Ralf Tech, 42 montres Bucherer, 43 montres Giuliano Mazzuoli, 44 montres Yema, 45 montres Hermès, 46 montres L.Leroy, 47 montres Grand Seiko, 48 montres Jaquet Droz, 49 montres Greubel Forsey, 50 montres Ressence, 51 montres Ange Barde, 52 montres A. Lange & Söhne, 53 montres Anonimo, 54 montres Graham-London, 55 montres Franck Muller, 56 montres Christophe Claret, 57 montres Ulysse Nardin, 58 montres Wyler Genève, 59 montres Chaumet, 60 montres Harry Winston,