@Richard_mille #Chantilly #Arts&Elegance

Chantilly Arts & Elegance Richard Mille vivra
sa 5e édition le 30 juin prochain

Le must de l’élégance et de l’art de vivre

La Cote des Montres™ le 26 juin 2019



Chantilly Arts & Elegance Richard Mille vivra sa 5e édition le 30 juin prochain.

Ce grand rendez-vous de l’été n’accueillera pas moins de 130 voitures d’exception ainsi qu’une sélection de concept-cars, jamais encore dévoilés pour certains !



L'idée de ce rendez-vous est de ressusciter les Concours d’Elégance dont la France fut le berceau dans les années 20 ainsi que de célébrer l’Art de Vivre à la Française.



En 2017, la dernière édition avait rencontré un succès unanime, tant auprès des participants que du public, avec une fréquentation en hausse de 20% par rapport à 2016 pour atteindre 16 300 spectateurs. Une réussite accompagnée également de plusieurs récompenses dont l’Historic Motoring Event Award of the Year, décerné dès la première édition par Octane, le magazine britannique de référence. Récompense qui sera de nouveau confirmée dès l’attribution de ce titre l’année suivante, ainsi qu’une nouvelle nomination en 2016.



Depuis 2015, l’évènement bénéficie aussi du très honorifique parrainage du Ministère de la Culture et de la Communication. Enfin, s’ajoute la nomination par le Comité des Peninsula Classics du Best of the Best Award pour 2016, 2017 et 2018, récompensé par l’obtention du prix en 2017 pour son Best of Show.



Conjuguant l’Art de Vivre à la Française au plaisir de recevoir ses convives à une fastueuse Garden Party dans les jardins Le Nôtre du Château de Chantilly, l’évènement est synonyme de dimanche convivial et familial à la campagne et s’inscrit comme le rendez-vous élégant de l’été.




Samedi, deux rallyes d’exception

Le Rallye des Collectionneurs (Chantilly Arts & Elegance Tour)
Candidats au Concours d’Etat du lendemain, les propriétaires participent à ce rallye touristique au volant des Plus Belles Voitures du Monde. Au programme, un parcours d’une centaine de kilomètres traversant le parc naturel régional Oise-Pays de France et son luxuriant massif forestier. L’occasion pour les collectionneurs de découvrir également les nombreux monuments historiques de la région avant de se retrouver pour un déjeuner au Palais de Compiègne.



Le Rallye Supercars
Initié en 2016, ce rallye a réuni près d’une trentaine de voitures de sport modernes issues d’une production limitée aux performances extrêmes. Parmi ces Supercars et Ultracars rarissimes, on pouvait admirer des Alfa Romeo 8C, Aston Martin DB7 Zagato, BMW i8, Bugatti EB110 et Veyron, Ferrari Enzo, FF, F40, F50 et 288 GTO, Ford GT, Gumpert Apollo, Lamborghini Diablo et Gallardo, McLaren P1 GTR, Mercedes-Benz SLR McLaren, Pagani Zonda ou encore Porsche Carrera GT et 918.



Des bolides d’exception plébiscités par les nombreux spectateurs présents sur le parcours et accueillis sur le circuit privé de Mortefontaine pour laisser s’exprimer toute leur puissance. Fort de ce succès, le Rallye Supercars accueillera cette année encore de nouveaux modèles... Autant de merveilles auxquelles une place de choix sera réservée le lendemain sur les pelouses Le Nôtre du Château permettant au public d’admirer un parterre d’exception.



Le dîner officiel
Chef-d’œuvre architectural du XVIIIe siècle, les Grandes Écuries construites par l’architecte Jean Aubert pour Louis-Henri de Bourbon, 7e Prince de Condé, sont le cadre du dîner officiel d'ouverture de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille avec un menu signé par des grands Chefs étoilés et des spectacles équestres qui viendront quant à eux rythmer la soirée, du cocktail en passant par le dîner.


Dimanche, les concours





Concours d’état

130 voitures d’exception & Bentley a l’honneur !


Le dimanche 30 juin 2019, les pelouses Le Nôtre et le Château de Chantilly offriront un cadre idyllique pour un rassemblement qui, l’espace de quelques heures, deviendra le plus beau des musées automobiles au monde ! Plus de 100 voitures, de différents univers et de toutes époques, seront réunies pour la 5e édition du Concours de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille.




Cette année, le domaine de Chantilly sera le théâtre de la célébration du Centenaire de Bentley avec trois classes dédiées pour constituer l’une des plus belles expositions consacrées à la mythique marque britannique. Bien d’autres célébrations viendront rythmer cette 5e édition telles le centenaire de Ballot, le cinquantenaire de la Porsche 917, ou encore le 110e anniversaire de Bugatti. Quatorze autres classes inédites seront autant de temps forts qui marqueront le concours d’Etat 2019. Dans chacune des classes rassemblant entre 4 et 8 voitures, rareté, histoire, état de conservation et d'entretien sont les critères fondamentaux, objets d'un examen attentif du jury également trié sur le volet pour être déclarées "vainqueur de classe", passage obligé pour ensuite accéder à l'épreuve finale qui sacrera la Reine du Jour. Ces Plus Belles Voitures du Monde offriront cette année un large panel de l’histoire de l’automobile de 1913 à 2015, de la Delaunay-Belleville Coupé de Ville à la McLaren 650 S GT3. En voici un bref aperçu avec 11 voitures tirées au hasard.



Les plus belles voitures du monde
Ballot : Centième anniversaire
Les Iso Rivolta
Les voitures en état d’origine (Avant-Guerre)
Les voitures en état d’origine (Après-Guerre)
Les GT d’endurance à partir de 1994
Les Aston Martin de course - voitures fermées (Après-Guerre)
Les Aston Martin de course - voitures ouvertes (Après-Guerre)
Les Facel Vega
Les sportives japonaises
Les McLaren de course
Les Voisin à carrosserie Voisin
Les voitures du Salon de Paris au
Grand Palais, jusqu’à 1961
Les créations de Marcello Gandini Les Porsche 917

Special centenaire Bentley
Les voitures d’Avant-Guerre fermées
Les voitures d’Avant-Guerre ouvertes
Les voitures d’Après-Guerre

CLASSE : Ballot, centième anniversaire
VOITURE : Ballot Indianapolis Race Car 5/8 LC (1919) ; châssis 1001




Peu après la création des 500 Miles d’Indianapolis en 1911, les Français partent à la conquête de l’Amérique. Inspirés par les victoires de Peugeot en 1913 et de Delage en 1914, les frères Ernest et Edouard Ballot se lancent dans l’aventure en 1919. Spécialisés dans la fourniture de moteurs pour l'automobile et la marine (d'où l'ancre sur le logo), ils conçoivent pour l’occasion un 8 cylindres de 4,8 litres. René Thomas se classe 11e au volant du châssis présenté au Concours de Chantilly. Riche de cette expérience, l'équipe reviendra plus forte l'année suivante et terminera 2e.

CLASSE : Les GT d’endurance à partir de 1994
VOITURE : Mercedes CLK GTR (1997) ; châssis 297397WA000004




Au milieu des années 1990, plusieurs constructeurs se lancent dans une course à l’armement, contournant allégrement le règlement GT pour tenter de viser la victoire au classement général des 24 Heures du Mans. La Mercedes CLK GTR est la parfaite illustration de cette dérive règlementaire. Conçue -pour la route !- autour d'un châssis monocoque carbone et équipée d’un V12 de 6,9 litres, elle est en mesure d'abattre le 0 à 100 km/h en 3,4 secondes et d’atteindre les 340 km/h en pointe. Victorieuse du championnat FIA GT en 1997 et 1998, elle échouera au Mans.

CLASSE : Les Aston Martin de course (après-guerre) – Célébration du 60e anniversaire aux 24 Heures du Mans
VOITURE : Martin DBR1 (1959) ; châssis DBR1/5




Voici l’une des automobiles britanniques les plus célèbres de tous les temps ! Sortie en 1956, elle se caractérise notamment par ses aérations triangulaires sur les flancs qui deviendront l’une des signatures stylistiques majeures de la marque. Aux mains de quelques-uns des meilleurs pilotes du moment (Jack Brabham, Tony Brooks, Jim Clark, Stirling Moss), elle gagne partout, y compris au Mans en 1959 avec Roy Salvadori et Carroll Shelby. Quant au châssis présenté à Chantilly, il est le seul construit pour une écurie privée, celle de Peter Whitehead.

CLASSE : Les Bentley d'Avant-Guerre - voitures ouvertes
VOITURE : Bentley Speed Six "Old No. 3" (1930) ; châssis HM2869




Née en 1928, la Bentley Speed 6 est une version sportive de la 6,5 litres apparue deux ans plus tôt. Ce modèle parachève la domination de Bentley dans la première décennie d’existence des 24 Heures du Mans, avec deux victoires consécutives en 1929 et 1930. C’est l’apogée des « Bentley Boys », ces Britanniques fortunés qui raflent tout à cette époque. Le châssis présenté à Chantilly est le troisième et dernier construit pour l'écurie d'usine. Plus connu aujourd'hui sous la dénomination « Old No. 3 », il n’a pas vu l’arrivée des 24 Heures du Mans 1930 suite à un accident.

CLASSE : Les créations de Marcello Gandini
VOITURE : Lamborghini Miura P400 S (1969) ; châssis 4127




Né à Turin en 1938, Marcello Gandini a dessiné quelques-unes des plus belles automobiles italiennes à partir de la moitié des années soixante. Resté longtemps au poste de designer en chef chez Bertone, on lui doit notamment la célèbre Lamborghini Miura que beaucoup considèrent comme la première Supercar de l'histoire, avec un moteur placé en position centrale arrière et un V12 de 3,9 litres, orienté de manière transversale. La version « S » présentée à Chantilly est une évolution bénéficiant d'un moteur porté à une puissance de 370 cv.

CLASSE : Les Porsche 917
VOITURE : Porsche 917 (1971) ; châssis 917-030




Cette voiture est particulière à plus d'un titre. D'abord, c'est la première automobile de course au monde équipée d’un ABS, système qui toutefois ne convainc pas l’équipage Marko-Larrousse aux 1 000 km de Zeltweg 1971. La suite est plus surprenante encore. En 1975, le comte Gregorio Rossi di Montelera, propriétaire d’une fameuse marque d’apéritif, fait modifier le prototype (silencieux d’échappement, feux de signalisation, sièges en cuir) et parvient à obtenir un certificat d’immatriculation dans l’état américain d’Alabama !

CLASSE : Les Iso Rivolta
VOITURE : Iso A3/C Grifo (1964) ; châssis I-3507




Fabricant d’appareils électro-ménagers, de motocyclettes, puis de voiturettes (Isetta), la marque Iso Rivolta se lance dans la construction d’une automobile sportive en 1962 avec la GT 300. Son succès encourage les dirigeants de la marque à élever encore leur niveau de jeu pour concurrencer Ferrari. Rien n’est laissé au hasard, le développement du modèle est confié à Giotto Bizzarrini, le père de la Ferrari 250 GTO ! Différence notable avec sa rivale italienne, la voiture est propulsée par un V8 Chevrolet. Seule une poignée d’A3/C sera produite.

CLASSE : Les sportives japonaises
VOITURE : Toyota 2000 GT (1969) ; châssis 1207




Une fois dans son histoire, James Bond a eu l’occasion de s’installer dans une Toyota : la mythique 2000 GT, produite de 1967 à 1970. Et pour cause, cette automobile très moderne regroupe toutes les technologies de pointe du moment : c’est la première voiture japonaise de série équipée de quatre freins à disques, de quatre suspensions indépendantes, ainsi que d’une direction à crémaillère. Du fait du nombre restreint d'exemplaires fabriqués (351), elle n'a été exportée qu'au compte-gouttes (seulement 25 en Europe), ce qui en fait une voiture rare.

CLASSE : Les Voisin à carrosserie Voisin
VOITURE : Avions-Voisin C25 Aérodyne (1935) ; châssis 50010




Salon de Paris 1934 : la foule se presse pour admirer la Traction. Un artisan-constructeur parvient toutefois à se distinguer : Gabriel Voisin. À l'inverse d’André Citroën, il n’a jamais produit de voitures en grande série. La C25 Aerodyne fait plutôt dans la haute couture, à l’image du toit ouvrant coulissant actionné par un moteur. Il ne livre pas son châssis aux carrossiers (sauf rares exceptions), mais dessine l’ensemble car, en ancien aviateur, il se passionne pour les questions d’aérodynamisme. La C25 Aérodyne ne sera fabriquée qu’en sept exemplaires.

CLASSE : Les McLaren de course
VOITURE : McLaren MP4/4 (1988) ; châssis ex-Senna




En dépit d’une livraison tardive - le dernier jour des tests d’intersaison - la McLaren MP4/4 écrase la concurrence en 1988. Elle marque aussi le début de la rivalité Prost-Senna. Reconnaissable à sa silhouette ultra plate et à sa position de pilotage très basse, la monoplace dessinée par Gordon Murray et Steve Nichols tire sa force d’une exceptionnelle efficacité aérodynamique et d’un redoutable moteur V6 turbo Honda. Avec 15 victoires sur 16 Grand Prix, elle demeure encore aujourd’hui la monoplace la plus dominatrice de toute l’histoire de la Formule 1.

CLASSE : Les voitures du Salon de Paris au Grand Palais, jusqu’à 1961
VOITURE : Talbot-Lago T26 Grand Sport Coupe (1948) ; châssis 110103




Sorti de chez Talbot-Lago en octobre 1948, il s’agit du seul châssis livré nu à Figoni & Falaschi. C’est aussi la seule voiture « en forme de goutte d’eau » réalisée par le carrossier français après-guerre. Présentée au Mondial de l'Automobile 1949, cette voiture aux lignes sophistiquées et courbées est l’une des dernières grandes carrosseries françaises de l'après-guerre. Pour l’anecdote, son premier propriétaire, un industriel, était surnommé le « roi de la fermeture éclair »... Un secteur d'activité que rappelle la crémaillère visible sur le capot avant !

Best of show des précédentes éditions
2014 : Delahaye 135M cabriolet Figoni et Falaschi (1937). Collectionneur : Peter Mullin (USA)
2015 : Mercedes-Benz 500K Special Roadster (1936). Collectionneur : Evert Louwman (NL)
2016 : Alfa Romeo 8C 2900B Lungo Berlinetta Touring (1938). Collectionneur : Jon Shirley (USA).
2017 : Avant-guerre : Bugatti 57 S Atlantic (1936). Collectionneurs : Robson Walton et Peter Mullin (USA)
Après-guerre : Ferrari TR 58 (1958). Collectionneur : Sir Michael Kadoorie (HKG)




Matra champion du monde

Célébration des 50 ans


Il y a un demi-siècle, Matra décrochait le titre en Formule 1, tant chez les constructeurs qu’au classement des pilotes avec Jackie Stewart. Pour commémorer l’événement, Chantilly Arts & Elegance Richard Mille réunit neuf modèles de la marque, dont l’avant-gardiste MS 80 qui avait porté la France au firmament du sport automobile.



Chantilly Arts & Elegance Richard Mille s’est donné, entre autres ambitions, celle de célébrer le savoir-faire français dans des univers aussi divers que l’art, la culture, ou la technique. Dans ce domaine, Matra occupe une place de choix tant la marque a révolutionné le monde du sport automobile à la charnière des années 1960-1970 en y introduisant des concepts inédits (châssis monocoque à réservoirs structuraux) et des méthodes de fabrications novatrices (issues de l’aéronautique). Forts de cette ingénierie, Matra et Jackie Stewart devenaient champions du monde de F1 il y a 50 ans, un exploit considérable tant les britanniques (Brabham, BRM, Cooper, Lotus, McLaren) régnaient alors sur la discipline.



Matra, qui s’était lancée dans l’automobile en 1964, a traversé l’univers de la course telle une comète : en dix ans, la marque a décroché tous les trophées dont ceux du Tour de France Automobile (1970, 1971) et des 24 Heures du Mans (1972, 1973, 1974). Symboles des Trente Glorieuses et de la France qui gagne, les Matra font aujourd’hui encore la fierté d’une nation et laissent un souvenir impérissable à ceux qui, un jour, ont entendu le son strident de leurs V12 poussés à 10 000 tr/min. Le dimanche 30 juin 2019, c’est avec une fierté non dissimulée que les organisateurs de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille présenteront neuf de ces voitures bleues à un public international.



MS 5 châssis 11 (1966-1967) - Jacky Ickx : « La Formule 3 pour apprendre, la Formule 2 pour s’aguerrir et la Formule 1 pour s’imposer ». Par cette phrase, Jean-Luc Lagardère résume l’engagement de Matra en compétition. La MS 5 marque la deuxième phrase du projet visant à dynamiser l’image d’une société spécialisée dans l’armement. Engagée par l’écurie Tyrrell, cette voiture permet à Jacky Ickx de devenir champion d’Europe de F2 en 1967. Concernant le châssis présenté à Chantilly, il s’est imposé par deux fois (Crystal Palace, Zandvoort) et a signé la pole position au Nürburgring avec un temps qui l'aurait placé 3e sur la grille de départ du Grand Prix de Formule 1 !



MS 5 châssis 84 (1967) - Johnny Servoz-Gavin : En 1967, la cylindrée des F2 passe de 1 000 à 1 600 cc, diminuant sensiblement le gap avec les F1 de 3 000 cc. Ce rapprochement s’avère particulièrement significatif sur les circuits sinueux où les « petites » monoplaces se révèlent très maniables grâce à leur faible poids. C’est ainsi que Matra tente une incursion dans la discipline reine à Monaco, avec une monoplace issue de la classe inférieure. Aux essais, Johnny Servoz-Gavin se classe 11e devant plusieurs F1 dont les deux BRM et la Ferrari 312 de Chris Amon ! Sa prestation en course est hélas des plus brèves, une panne d’alimentation l’arrête après un tour.



MS 9 châssis 01 (1968) - Jackie Stewart : Drôle de destin que celui de ce châssis "laboratoire" initialement destiné à des essais de suspension. Envoyé en Afrique du Sud pour des tests privés deux semaines avant le Grand Prix de F1, il est recouvert d’un apprêt vert censé dissuader l’équipe de toute velléité d’engagement en compétition... C’est sans compter sur des chronos très prometteurs ! La monoplace est équipée d’un réservoir d’essence additionnel bricolé au-dessus des genoux du pilote pour lui garantir une autonomie suffisante en course. Deuxième sur la grille de départ, en tête au premier tour, Jackie Stewart abandonne finalement sur casse moteur.



MS 11 châssis 03 (1968) - Henri Pescarolo : Première F1 entièrement française depuis 1956 (Bugatti T251, Gordini T32), la MS 11 inaugure le fameux V12 Matra. Le 1er juin 1968 avec Jean-Pierre Beltoise à son volant, elle se classe 2e du Grand Prix des Pays-Bas derrière la Matra-Ford de Jackie Stewart... Et c’est bien là son problème. Le V12 au chant si mélodieux peine à s’imposer face au V8 anglo-américain. Confié à Henri Pescarolo en fin de saison 1968, le châssis exposé dans le domaine de Chantilly termine en queue de peloton des deux courses auxquelles il participe. Il convient de préciser qu’il ne bénéficie pas des évolutions de celui dévolu à Jean-Pierre Beltoise.



MS 10 châssis 02 (1968-1969) - Jackie Stewart : Le châssis présenté à Chantilly reste pour toujours associé à l’un des plus grands exploits de Jackie Stewart. Sixième temps des essais du Grand Prix d’Allemagne 1968, l’Ecossais sent venir l’opportunité le dimanche quand une pluie torrentielle s’abat sur le Nürburgring. Lui, qui souffre d’une fracture du poignet, sait que ces conditions ne peuvent qu’alléger la direction de sa voiture. En tête dès le premier passage, il compte 34 secondes d’avance sur Graham Hill au deuxième tour et plus de quatre minutes à l’arrivée ! Cette MS 10-02 lui permet également de remporter le premier Grand Prix de la saison 1969 en Afrique du Sud.



MS 80 châssis 03 (1969) - Jackie Stewart : Cette voiture, qui succède à la MS 10 dès le deuxième Grand Prix de la saison 1969, permet à Jackie Stewart de remporter six courses et son premier titre de champion du monde. Conçue par Bernard Boyer, c'est la seule F1 non-britannique - avec les Ferrari - à remporter un championnat du monde des constructeurs (les Renault 2005-2006, Red Bull 2010-2013 et Mercedes 2014-2018 ont été construites au Royaume-Uni). Elle est propulsée par un V8 Ford Cosworth, préféré par Lagardère au V12 Matra, en raison de ses défauts de jeunesse. Le châssis exposé à Chantilly est le monocoque gardé en réserve pendant la saison 1969.



MS 84 châssis 01 (1969) - Johnny Servoz-Gavin : La saison 1968 ayant vu de nombreuses courses se dérouler sous la pluie, plusieurs constructeurs étudient l'intérêt d'une transmission intégrale. A la demande pressante de Jackie Stewart, Matra construit une voiture expérimentale à quatre roues motrices utilisant des composants Ferguson. A son volant, Jean-Pierre Beltoise dispute le Grand Prix de Grande Bretagne où, handicapé par son bras gauche bloqué, il souffre de la lourdeur de la direction. La MS 84 est alors confiée à Johnny Servoz-Gavin qui termine 6e au Canada, ce qui fait de lui le seul pilote de l'histoire à avoir marqué un point au avec une F1 à transmission intégrale.



MS 650 châssis 02 (1970-1971) - Pescarolo-Jabouille-Rives ; Larrousse-Rives : En 1970, Jean-Luc Lagardère décide d’engager deux Matra au Tour de France Automobile... Les prototypes des 24 Heures du Mans descendent dans la rue ! Les voitures sont mises en conformité avec le code de la route et immatriculées. Pendant neuf jours, la France s’enivre au son du V12 confié aux meilleurs pilotes tricolores : Jean-Pierre Beltoise, Patrick Depailler, Jean-Pierre Jabouille, Gérard Larrousse, Henri Pescarolo. Dans la ferveur générale, les MS 650 tuent tout suspense en remportant la course haut la main deux années de suite. Le châssis 02 se classe 2e en 1970 puis 1er en 1971.



MS 120 C châssis 04 (1972) - Chris Amon : En 1971, Chris Amon commence sa collaboration avec Matra... par un exploit ! Une victoire au Grand Prix d’Argentine, course hélas disputée hors-championnat. Qu’importe, à n’en pas douter, la première "vraie" victoire des bleus en F1 n’est plus très loin. Mais le Néo-zélandais perd sa visière à Monza alors qu’il avait course gagnée. L’année suivante, il crève au 20e des 38 tours du Grand Prix de France qu’il dominait. Le modèle est présenté à Chantilly dans sa configuration « Monaco 1971 », avec un aileron très caractéristique. Matra se retire de la F1 après cinq années de présence qui ont fait passer la France du sourire aux larmes.


L’Alfa Romeo Carabo

Le premier « vrai » concept-car ?


La classe du Concours d’Etat réservée aux créations de Marcello Gandini s’annonce spectaculaire avec, aux côtés des légendaires Bugatti EB110, Lamborghini Countach et Lancia Stratos, l’exposition de six concept-cars dont l’extraordinaire Alfa Romeo Carabo.



Si les années 1950 sont marquées par des créations délirantes inspirées de l’aéronautique, c’est bien dans la décennie suivante que les voitures de salons deviennent réellement crédibles comme « vision de l’automobile du futur ». Le designer Marcello Gandini va passer maitre dans l’art d’imaginer ces vitrines technologiques. En 1968, Giovanni Bertone lui confie le projet « Carabo » en vue de la première participation du carrossier italien au salon de Paris. Coup d’essai, coup de maitre : forme en coin, lignes régulières et lisses avec un pare-brise en prolongement direct du capot avant, le tout pour une hauteur ne dépassant pas les 99 centimètres... Le drôle d’engin fascine les visiteurs ! Qui pourrait se douter que la mécanique d’un sport prototype des 24 Heures du Mans, l’Alfa Romeo Tipo 33, se cache sous cette carrosserie verte métallisée ?



La Carabo marque les esprits au point d’imprimer le style anguleux qui fait recette dans les années 1970 et 1980. En prolongement de ce succès, Alfa Romeo confie l’étude de la Montréal à Bertone quelques mois plus tard. Bien d’autres marques feront appel à Marcello Gandini pour la création de leurs concept-cars. Citons notamment les Autobianchi Runabout (1969), Chrysler Simca Shake (1970), BMW Garmisch (1970), Citroën GS Camargue (1972) et Ferrari Rainbow (1976) toutes présentées hors concours à Chantilly Arts & Elegance Richard Mille.




Concours d’état

Liste des engagés


Ballot : Centième anniversaire
Ballot 5/8 LC Indianapolis (1919)
Ballot 3/8 LC Grand Prix (1920)
Ballot 2LS Course (1922)
Ballot 2LS Sport (1922)
Ballot 2LT/TS “Scaphandrier” (1924)
Ballot 2LT Torpedo Sport (1924)
Ballot 2LTS (1925)
Ballot RH3 Coupé Aerosport (1932)
Ballot 3/8 C (1920) - hors concours



Les Iso Rivolta
Iso Rivolta A3/C Grifo (1964)
Iso Rivolta IR 300 (1965)
Iso Rivolta Grifo 7-Litre (1969)
Iso Rivolta Fidia (1970)
Iso Rivolta Grifo 7-Litre (1970)
Iso Rivolta Grifo Can-Am (1971)
Iso Rivolta Grifo Series II (1972)



Les voitures en état d’origine (Avant-Guerre)
Delaunay-Belleville Type H.C.4 Coupé de Ville (1913)
Vauxhall 30/98 Velox Tourer (1924)
Bugatti Type 37 A (1928)
Rolls Royce 40/50HP Phantom I Sportsman Saloon (1928)
Bentley Speed Six Gurney Nutting Weymann Saloon (1929)
Renault Viva Grand Sport (1939) - hors concours

Les voitures en état d’origine (Après-Guerre)
Frazer Nash Le Mans Coupé (1953)
Ford Thunderbird (1955)
AC Ace Bristol (1958)
Osca Maserati 750 Sport (1958)
Lamborghini 350 GT (1964)
Alfa Romeo 1750 GTV (1968)
Ferrari 365 GTB/4 Daytona (1973)



Les GT d’endurance à partir de 1994
Porsche 911 Bi-Turbo GT1 (1994)
Ferrari 348 GTC LM (1994)
Chevrolet Corvette ZR1 GT1 (1995)
Porsche 911 GT1 (1997)
Mercedes Benz CLK-GTR (1997)
Porsche 993 GT2 Evo (1998)
Porsche 993 GT2 (1998)
Maserati MC12 GT1 (2005)

Les Aston Martin de course (Après-Guerre)
Aston Martin DB2 (1950)
Aston Martin DB4 (1960)
Aston Martin DB4 GT Zagato (1961)
Aston Martin V8 RHAM/1 (1977)
Aston Martin DBR9 (2005)
Aston Martin LMP1 (2009)
Aston Martin DB3 (1952)
Aston Martin DB2/4 Competition Spider (1953)
Aston Martin DB3S (1954)
Aston Martin DBR1 (1959)



Les Facel Vega
Facel Vega FV 3 (1958)
Facel Vega HK500 (1961)
Facel Vega Facel LL (1962)
Facel Vega Facel LL (1963)
Facel Vega Facel LL (1964)

Les sportives japonaises
Honda S800 Cabriolet (1968)
Toyota 2000 GT (1969)
Mazda Cosmo Sport 110S Series LL (1970)
Datsun 240 Z (1972)

Les McLaren de course
Mclaren M3 A/2 (1966)
Mclaren M8C DFV (1970)
Mclaren 650 S GT3 (2015)
Mclaren M16C (1974) - hors concours
Mclaren Mp4/4 (1988) - hors concours
Mclaren FT1 GTR (1995) - hors concours
Mclaren Mp4/13 (1998) - hors concours
Mclaren 720S GT3 (2018) - hors concours
Mclaren Senna GTR (2019) - hors concours



Les Voisin à carrosserie Voisin
Avions-Voisin C1 "Grand Prix De Boulogne" (1919)
Avions-Voisin C3 (1922)
Avions-Voisin C4S (1924)
Avions-Voisin C11 "Lumineuse" (1927)
Avions-Voisin C11 "Duc" (1927)
Avions-Voisin C11 "Chartreuse" (1928)
Avions-Voisin C15 "Petit Duc" (1929)
Avions-Voisin C24 "Chatelain" (1933)
Avions-Voisin C25 "Aérodyne" (1935)
Avions-Voisin C25 "Clairière" (1935)
Avions-Voisin C1 Course Reconstruction (1920) - hors concours
Avions-Voisin Camionnette 6 roues (1957) - hors concours
Avions-Voisin C31 "Biscooter" (1958) - hors concours



Les voitures du Salon de Paris au Grand Palais, jusqu’à 1961
Talbot Lago T26 Grand Sport Coupé (1948)
Talbot Lago T26 Grand Sport Cabriolet (1948)
Ferrari 166 Inter Stabilimenti Farina Cabriolet (1950)
Pegaso Z-102 Berlinetta (1951)
Ferrari 342 America Cabriolet by Vignale (1952)
Mercedes-Benz 300 SL (1954)
Arnolt Bristol Deluxe Hardtop( 1956)
Mercedes 300 SL Roadster (1958)
Peugeot 302 Roadster Darl'Mat (1937) - hors concours



Les créations de Marcello Gandini
Lamborghini Miura P400 S (1969)
Lamborghini Espada 400 GT Série II (1971)
Alfa Romeo Montreal (1971)
Lamborghini Countach LP 400 Periscopio (1975)
Lancia Stratos (1977)
Ferrari 308 GT4 (1979)
Bugatti EB110 GT (1994)
Alfa Romeo Carabo (1968)
Autobianchi Runabout (1969) - hors concours
Chrysler Simca Shake (1970) - hors concours
BMW Garmisch (1970) - hors concours
Citroën GS Camargue (1972) - hors concours
Renault Supercinq GT Turbo (1986) - hors concours
Ferrari Rainbow (1976) - hors concours
Les Porsche 917
Porsche 917 (1969) Porsche 917 (1971)
Porsche 917 LH (1971) - hors concours

Special centenaire Bentley - Les voitures de route (Avant-Guerre)
Bentley 4.5 Litre Saloon (1929)
Bentley Speed Six Saloon (1929)
Bentley 8 Litre Foursome Coupé (1931)
Bentley 3 1/2 Litre (1934)
Bentley 4 1/4 Litre Standard Saloon (1938)



Spécial centenaire Bentley - Les voitures de course (Avant-Guerre)
Bentley 4 1/2 Litre (1928)
Bentley Speed Six Le Mans Open Tourer (1928)
Bentley Speed Six "Old No.3" (1930)
Bentley 3 1/2 Litre Drophead Coupé (1934)
Bentley Barnato Hassan Special (1934)
Bentley 4 1/4 Litre 3 Position Drophead Coupé (1936)

Spécial centenaire Bentley - Les voitures d’Après-Guerre
Bentley Mark VL Cresta (1948)
Bentley Type R Continental Fastback (1955)
Bentley S1 Cabriolet Graber (1956)
Bentley S1 Continental Fastback (1956)
Bentley S3 Continental Flying Spur (1963)




Le concours d’élégance

Le mariage de l’automobile du futur et de la mode


Berceau des concours d’élégance dans les années 20, la France a initié ces réunions très prisées où les automobiles d’exception de l’époque, souvent personnalisées par des carrossiers de renom, s’exhibaient en compagnie de femmes élégantes habillées à la dernière mode par les grands noms de la couture française.



L’une des premières ambitions de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille consistait à ressusciter cette glorieuse époque en invitant les constructeurs et les designers automobiles à faire découvrir au public leur concept-car, interprétation des futurs modèles de leur marque, en les associant à des mannequins parées des plus belles tenues de maisons de couture pour un défilé unique très applaudi du public.

Ainsi des marques premium telles Alpine, Aston Martin, BMW, Bugatti, DS Automobiles, Lexus, Maserati, McLaren, Mercedes-Benz, Porsche, Rolls-Royce... et les carrossiers Giugiaro, Italdesign, Touring et Zagato ont-ils dévoilé lors des quatre précédents Concours d’Elégance de Chantilly, parfois en avant-première mondiale, leur dernière création en matière d’automobile du futur associée aux couturiers Haider Ackermann, Giorgio Armani, Balmain, Hugo Boss, Ann Demeulemeester, Eymeric François, Jean-Paul Gautier, Yan Li, Thierry Mugler, Paco Rabanne, Alexandre Vauthier…



Cette année, le public aura l’occasion d’admirer sous toutes les coutures les concept-cars les plus inédits de :
  • ASTON MARTIN
  • BMW
  • BUGATTI
  • DS
  • HONDA
  • LEXUS
  • MCLAREN
  • RENAULT
  • VOLKSWAGEN

Les noms des concept-cars sélectionnés seront dévoilés très prochainement !

Best of show des précédentes éditions
2014 : Alfa Romeo Disco Volante by Touring. Couturier : Paco Rabanne
2015 : BMW 3.0 CSL Hommage R. Couturier : Balmain
2016 : DS E-TENSE. Couturier : Eymeric François
2017 : Renault Trezor Concept. Couturier : Balmain & Citroën CXperience Concept. Couturier: Yang Li




16 constructeurs automobiles mobilisés !

Pour sa cinquième édition, le Concours d’Elegance de Chantilly va rassembler neuf concept-cars de marques différentes... Un record ! Et ce n’est pas tout, d’autres modèles exceptionnels seront exposés par les 16 constructeurs automobiles officiellement mobilisés : Abarth, Alpine, Aston Martin, Bentley, BMW, Bugatti, DS, Ferrari, Honda, Lexus, McLaren, Pagani, Porsche, Renault, Tesla et Volkswagen.

Vedettes des salons automobiles internationaux, les concept-cars fascinent les visiteurs, au point d’être souvent difficiles à approcher. Chantilly Arts et Elegance Richard Mille leur donne une toute autre visibilité, en les laissant évoluer dans le cadre majestueux du château. Cette fois ils avancent au pas, celui des mannequins qui les accompagnent, vêtus de pièces uniques fabriquées par de grands couturiers.



Dimanche 30 juin à 14h40, toutes les conditions seront réunies pour que le public, installé autour de miroir central, apprécie pleinement ces voitures du futur qui, descendues des podiums, prouveront qu’elles sont bel et bien capables de rouler ! C’est sur la qualité de ce spectacle que devront délibérer les membres du jury. Et leur tâche s’annonce difficile avec la présence de neuf modèles engagés par Aston Martin, BMW, Bugatti, DS, Honda, Lexus, McLaren, Renault et Volkswagen. Les noms des véhicules candidats au Best of Show seront dévoilés chaque jour sur la page Facebook de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille à partir du 20 juin... Patience.


Les constructeurs en force !

En plus de ces concept-cars, des modèles emblématiques, passés, actuels ou futurs, seront présentés sur les stands des 16 constructeurs officiellement mobilisés. Tout au long de la journée, les spectateurs pourront accéder librement à ces espaces implantés en plein air sur les pelouses Le Nôtre et l’Esplanade centrale du château.

Un décor féérique, pour des modèles... électriques. La marque française de voitures haut de gamme DS, partenaire de l’événement depuis 2015, annonce notamment la présence d’une monoplace de Formule E, de la DS 3 Crossback E-Tense 100 % électrique et de la DS 7 Crossback E-Tense 4x4. Une preuve qu’il existe aujourd’hui encore un lien entre la compétition et la circulation.

La marque Lexus, elle aussi partenaire, profitera de la journée pour organiser la finale européenne du concours UX Art Car, une compétition d’artistes œuvrant sur carrosseries automobiles. Le collectif représentant la France travaillera en direct sur un modèle UX 250h. Quant aux jeunes spectateurs, ils pourront participer à un original atelier d’origami !

La voiture noire de Bugatti
Pour célébrer ses 110 ans, Bugatti présentera une collection exceptionnelle des véhicules les plus marquants de son histoire : la Type 13 Brescia (1920), la Type 40 Fiacre (1928), la Type 51 (1931), la Type 57C Aravis (1939), l’EB110 (1990), la Veyron (2005), la Chiron (2016)... Et La Voiture Noire (2019) ! Cette dernière, vedette du dernier Salon de Genève, rend hommage à la quatrième Atlantic, une voiture noire disparue depuis la Seconde Guerre mondiale. Création unique et hors-normes, elle est connue comme l’automobile de route la plus chère (11 millions d’euros HT) et l’une des plus puissantes (1 500 cv) au monde.

Une première mondiale chez Bentley
En 1919, Walter Owen Bentley fondait son entreprise avec l’objectif de "fabriquer une voiture rapide, une bonne voiture, la meilleure de sa catégorie". À l’occasion de son centenaire, la marque présentera en première mondiale la future génération de la Flying Spur. La future limousine sera présentée aux côtés d’une R-Type Continental de 1953, d’une Continental Flying Spur de 1958 et des actuelles Bentayga V8, Continental GT et GTC. Rappelons au passage que trois classes du Concours d’Etat seront consacrées à la marque de Crewe (Royaume-Uni), soit 17 voitures de 1928 à 1963, des modèles de course et de route, ouverts et fermés, dont l'extraordinaire Blue Train.

les 20 ans de Pagani
Autre anniversaire, Pagani fêtera les 20 ans de la Zonda avec cinq modèles exceptionnels d’une valeur cumulée de 45 millions d’euros ! Seront disposées en étoile : la "C12" originale de 1999 ; la "F" de 2005 qui doit son nom à la légende des circuits Juan Manuel Fangio, Argentin comme Horacio Pagani ; la version course "R" de 2009 ; la "Cinque" de 2008 ; la rarissime "HP Barchetta" de 2017, un roadster propulsé V12 6 litres de 789 chevaux et fabriqué en trois exemplaires seulement.

et bien d’autres surprises…
Un espace supercars réunira les modèles les plus exceptionnels de la production automobile de ces dernières années : Lexus LFA, Ferrari Enzo, McLaren P1 GTR, Porsche Carrera GT, etc. Plus de 40 clubs exposeront pas moins de 700 voitures de toutes marques à l’intérieur du domaine. Enfin, les spectateurs pourront aussi profiter de la journée pour essayer des modèles Abarth, DS et Honda sur les belles routes de l’Oise. Et bien d’autres surprises attendent les visiteurs... A suivre !


Le grand prix des clubs

Tableau champêtre


Gardiens du patrimoine automobile, les clubs de marque rassemblent les propriétaires passionnés d'une marque, d’un modèle qu’ils ont restauré et remis en parfait état de fonctionnement au prix de centaines d’heures de recherche et de travail minutieux. Grâce à eux, ces automobiles de collection témoignent de la grande richesse de l’histoire de la production automobile mondiale. Acteurs privilégiés de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille, ils sont invités à exposer leurs voitures par nationalité de marque dans des espaces dédiés autour du Château.

Animateurs de ce dimanche élégant à la campagne, ils participent à l’immense Garden-Party, véritable tableau champêtre qui aurait inspiré quelques-uns des plus illustres peintres impressionnistes. Du panier pique-nique sophistiqué à la table décorée avec raffinement, l’élégance se devra d’être harmonieuse pour espérer remporter le Grand Prix des Clubs attribué sur la qualité de la présentation, la diversité et l’originalité des modèles exposés, ainsi que le soin apporté au déjeuner sur l’herbe. En 2017, quarante-deux clubs, réunissant huit cents voitures, avaient participé à cette grand-messe de l’automobile.

Pour sa 5e édition, Chantilly Arts & Elegance Richard Mille pourra compter sur la présence des clubs :
  • ALFA CLASSIC CLUB DE FRANCE
  • AMICALE FACEL VEGA
  • ASSOCIATION AUTOMOBILES ANCIENNES DE LAMORLAYE
  • ASSOCIATION VERSAILLAISE DES AMATEURS DE VOITURES ANCIENNES
  • ASTON MARTIN OWNERS CLUB FRANCE
  • AS AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE
  • AUTOMOBILE CLUB D'AUMALE
  • AVEC' L B
  • MW CLUB SERIE 8 France
  • BMW Z1 CLUB DE France
  • BMW Z3 FRANCE
  • BRISTOL OWNER'S CLUB
  • CLUB ALFA ROMEO DE FRANCE
  • CLUB AUTOS BALADES
  • CLUB DATSUN FRANCE
  • CLUB DE L'AUTO
  • CLUB FERRARI FRANCE
  • CLUB MASERATI France
  • CLUB MERCEDES BENZ DE FRANCE
  • EMOTION AUTO PRESTIGE
  • FIAT FAN CLUB FFVE - FEDERATION FRANCAISE DES VEHICULES D'EPOQUE
  • FRANCE STREET ROD ASSOCIATION
  • FRENCH JAGUAR DRIVERS' CLUB
  • ISO RIVOLTA
  • LAMBORGHINI CLUB DE France
  • LANCIA CLASSIC CLUB
  • LES PORSCHISTES CHAMPENOIS
  • MERCEDES BENZ 190 SL CLUB DE FRANCE
  • MORGAN CLUB DE FRANCE
  • PANTERA FRENCH CONNECTION
  • PORSCHE CLUB 928 FRANCE
  • ROYAL AUTOMOBILE CLUB DES FLANDRES
  • ROLLS-ROYCE ENTHUSIAST'S CLUB
  • SCENIC & CONTINENTAL CAR TOURS
  • TRAVEL DESTINATIONS
  • TR REGISTER FRANCE
  • VINTAGE AMERICAN CARS CLUB FRANCE

Grand Prix des Clubs des précédentes éditions
2014 : Club Delahaye
2015 : Club Delage
2016 : Amicale Tricyclecariste de France.
2017 : Fiat Fan Club


Un jury de qualité

L’attribution des récompenses pour chacun des concours est le résultat du vote de spécialistes reconnus d’une marque ou d’une période, de grands noms de l’automobile, de personnalités dans d’autres domaines... L’éclectisme d’un jury, tant par sa culture que par ses origines, en fait la qualité. Ainsi, Chantilly Arts & Elegance Richard Mille réunit un jury international venu des quatre coins du monde (Etats-Unis, Inde, Grande-Bretagne...) et représentant différents univers. Parmi les membres du jury 2019 figureront notamment Messieurs Pierre Fillon (Président de l’ACO), Patrick Rollet (Président de la FIVA), Gérard Larrousse (Pilote & directeur d’écurie), Paul Belmondo (Pilote & acteur), Margot Laffite (Journaliste & pilote), Andrea Zagato (Président de la Carrozzeria Zagato)…


La vente aux enchères Bonhams

Un évènement de l’envergure de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille se devait d’être complété par la tenue d’une vente aux enchères d’automobiles de grande qualité. C’est la maison britannique Bonhams fondée en 1793, référence dans le domaine des arts et des antiquités, spécialisée également dans le domaine de la voiture de collection, qui officie depuis 2015 en proposant une sélection triée sur le volet, de pièces rarissimes à la hauteur de l’évènement.

Après une première vente orchestrée dans l’enceinte des Grandes Ecuries, Bonhams installe désormais son chapiteau dans les Jardins du château pour effectuer une vente mobile très appréciée des enchérisseurs et amateurs présents. Cette vente se déroulera dimanche en fin de matinée.

Parmi les modèles phares de cette vente, citons :
  • BMW 507 3.2-Litre Series II Roadster de 1959
    (Châssis n° 70223)
    (Estimation 1 800 000 - 2 200 000 euros)
  • Shelby Cobra 427 Roadster de 1966
    (Châssis n° CSX3276)
    (Estimation 850 000 – 950 000 euros)
  • Gordini Type 15S Châssis no. 018 de 1952
    (Estimation 700 000 - 1 000 000 euros)
  • Rolls-Royce 40/50hp London-Edinburgh Silver Ghost Sports Tourer de 1913
    (Châssis n° 2371)
    (Estimation 650 000 – 750 000 euros)
  • Arnolt-Bristol DeLuxe Roadster de 1954
    (Châssis n°404/X/3097)
    (Estimation 290 000- 330 000 euros)


La célébration de l'art de vivre à la française

Quel plus bel écrin que celui du Domaine de Chantilly, joyau du patrimoine français, pour célébrer l’Art de Vivre à la Française ? Au-delà de leur beauté architecturale et de l’histoire dont ils sont les témoins, ces lieux magiques furent le refuge et la terre d’inspiration de nombreux artistes. De l’art du verbe pour François-René de Chateaubriand et Gérard de Nerval. De l’art pictural pour Jean-Baptiste Camille Corot et Paul Cézanne.

Le Château de Chantilly où François Vatel, grand organisateur de fastueux festins sous le règne du roi Louis XIV, célébra l’art de la bonne chère, ne pouvait être que l’adresse légitime d’une gastronomie française revisitée par des artistes étoilés !


Dress Code

Un peu de style, beaucoup de plaisir


Faire de ce dimanche une journée élégante à la campagne, tel est le défi lancé ! Qui dit classique ne dit pas monotone, alors osez l’originalité, les couleurs, les chapeaux fleuris et les nœuds papillon ! L’élégance est jusque dans les moindres détails et cette journée est l’occasion de vous parer de vos plus beaux accessoires. Une façon pour les spectateurs de devenir également des acteurs de l’évènement et de participer à l’ambiance, comme le font volontiers les membres des clubs, de très nombreux habitués, ainsi que le personnel de l’organisation.


Les animations pour toute la famille

Familles, gentlemen, ladies, férus d’arts et de gastronomie seront mis à l’honneur avec de nombreuses animations gratuites, pensées pour les réunir le temps d’un dimanche champêtre qui viendra mêler plaisir et découverte.

Les Amateurs d’Art
Curieux et fins connaisseurs y trouveront leur bonheur avec une exposition inédite consacrée à « La Joconde Nue », pour le 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci au Musée Condé. Ils pourront également flâner dans le Château ainsi qu’au Musée du Cheval des Grandes Ecuries, afin d’y découvrir les trésors de notre patrimoine français.

Les Passionnés d’Art équestre
Établi dans la capitale française du cheval, Chantilly Arts & Elegance Richard Mille mettra cette année encore, l’Art Equestre à l’honneur. En effet, les balades à poneys pour les petits ou encore les promenades familiales avec les calèches de Versailles viendront rythmer cette journée à la campagne. Pierre Fleury, artiste et dresseur reconnu, offrira aux visiteurs un spectacle équestre de haute voltige autour du Grand Miroir Central.

Des animations-surprises viendront également divertir les amoureux d’Art équestre tout au long

Les Gourmets
Apprendre à réaliser une chantilly parfaite avec La Confrérie des Chevaliers Fouetteurs, profiter des Food trucks ou encore participer à un atelier cuisine pour les enfants avec des Chefs Relais & Châteaux, les petits et grands épicuriens en auront plein les papilles. Une immense Garden-Party prendra place dans les jardins Le Nôtre où chacun sera libre de paresser dans une ambiance raffinée digne des plus illustres tableaux impressionnistes.

Ladies & Gentlemen
Un Beauty Truck ainsi que des ateliers maquillage et coiffure se chargeront de la mise en beauté des plus coquettes. Avis aux audacieuses, le prix du plus beau chapeau sera remis dès l’après-midi à celle qui aura revêtu le modèle le plus sophistiqué. La Maison Veronica Marucci Chapeau aura le plaisir d’offrir à la gagnante un bon d’achat de 500 €, échangeable en boutique ou parmi les chapeaux exposés lors de l’événement.
Les Dandys seront quant à eux choyés par le barbier Gentlemen 1919 ainsi que le célèbre cireur George & Georges, qui prendra soin des amateurs de souliers d’exception.

Les plaisirs régressifs
Jeux d’enfants ou jeux d’autre fois, toutes les générations pourront se retrouver autour des activités proposées dans le domaine de Chantilly.

Petits sulkys, voitures à pédales, ateliers maquillage et ludiques viendront distraire les plus petits, qui croiseront également la route d’un magicien, théâtre de Guignols ou encore stands de jeux forains rétro. Les matelots en herbe pourront participer à une régate d’optimists sur le Grand Canal ou encore s’essayer aux voiliers télécommandés.

Pour les plus grands, des jeux en bois, bars à fleurs ainsi que des balades en voiliers « Caravelle » raviveront leurs souvenirs d’enfance. Et si l’envie leur venait de prendre de la hauteur, des baptêmes de Montgolfière auront lieu tout au long de la journée.


Le programme

9:00 - 18:30 :Ouverture au public / Opening to the public
  • Animations pour les enfants : Poneys, sulkies, voitures à pédales, voiliers téléguidés, régates d’Optimist, grimage, Carrousel...
    Kids' activities: Pony rides, pedal sulkies, pedal cars, miniature remote controlled boats, Optimist Regattas, face painting, Carousel...
  • Ateliers chapeaux, foulards & maquillage / Hats, scarves & make-up workshops
  • Atelier olfactif / Olfactory Workshop
  • Atelier Barbier / Barber shop
  • Balades en bateau sur le Grand Canal / Boat rides on the Grand Canal
  • Balades en calèche / Horse-drawn carriage rides
  • Baptêmes en montgolfière / Hot air balloon discovery flights throughout the day
  • Fête foraine : Chamboule tout, jeu de quille, pêche au canard, jeu de fléchettes, course de chevaux...
    Fairground: Coconut shy, bowling, hook a duck, darts game, horses race...
  • Groupes de musiciens itinérants / Mobile music & tightrope walkers bands
  • Jeux d'antan : Jeux en bois sur les Pelouses Le Nôtre / Classic wooden games: classic wooden games on the Le Nôtre Lawns
  • Jeu de Paume : Exposition de peintures anciennes / Painting exhibition
  • Les Grandes Ecuries : Musée du Cheval / Great Stables: visit of the Great Stables & the Horse Museum
  • Libre accès au Château : visite des trésors de peintures et de livres du premier musée privé de France
    Free access to the Château: visit of the painting & books of the first private museum in France
  • Vente aux enchères Bonhams / Official Bonhams Auction
10:30 - 11:30 :CONCOURS D’ETAT
Défilé « Les Plus belles Voitures du Monde » / “The Most Beautiful Cars in the World” Cars Parade

Remise des prix et parade des voitures gagnantes par classe (miroir central)
Prize giving ceremony & winning cars parade by class (central ornamental lake)
11:00 - 13:00 :VENTE AUX ENCHERES BONHAMS – Jeu de Paume (horaire à confirmer)
OFFICIAL BONHAMS AUCTION – Jeu de Paume Lawns (timing to be confirmed)
11:30 - 14:30 :GARDEN PARTY (Grand Prix des Clubs) pour les propriétaires de voitures de Clubs et les spectateurs
Garden Party (Grand Prix des Clubs) for the Club cars owners and the spectators
12:00 - 14:30 :DÉJEUNER AU CERCLE ART & ELEGANCE / LUNCH AT THE CERCLE ARTS & ELEGANCE
14:45 - 15:15 :CONCOURS D’ELEGANCE
Défilé des concept-cars (miroir central) / Concept-cars parade (central ornamental lake)
15:20 – 15:45 :SPECTACLE / SHOW
15:50 – 15:55 :GRAND PRIX DES CLUBS
Parades de l’une des voitures du Club gagnant et de la voiture du Prix Spécial FFVE
Parades of one car of the awarded Club and the FFVE Special Prize car
15:55 – 16:00 :PRIX SPECIAUX / SPECIAL PRIZES
Prix FIVA : Prix de la préservation / FIVA Prize for Preservation
Prix du plus beau chapeau / Most beautiful hat Prize
16:00 – 16:15 :CONCOURS D’ETAT
Parade des vainqueurs de classes / Classes winners Parade
16:15 – 16:20 :REMISE DES BEST OF SHOW – Photos officielles / BEST OF SHOW AWARDS – Photo call
  • Concours d'Elégance
  • Concours d’Etat « Les Plus Belles Voitures du Monde » / “The Most Beautiful Cars in the World” Concours

18:30 :Fermeture du Domaine au public / Closing of the Estate gates for the public


La gastronomie s’invite parmi les voitures d’exception

À l’occasion de la 5e édition du Chantilly Arts & Elégance Richard Mille qui se déroulera le dimanche 30 juin, les gastronomes auront l’embarras du choix sur les pelouses du Château de Chantilly.
Entre les XVIIe et XIXe siècles, le domaine de Chantilly fût un haut-lieu de fêtes et de dîners prestigieux. En témoignent les somptueuses réceptions organisées par François Vatel sous le règne de Louis XIV, durant lesquelles il fît jouer les pièces de Molière et la musique de Lully devant un public de notables parisiens. C’est donc tout naturellement que les animations de Chantilly Arts & Elégance Richard Mille ont été pensées pour éveiller les sens de chacun.


Les Dîners Etoilés
Grâce au partenariat avec Relais & Châteaux, les concurrents et invités dégusteront chaque soir, du vendredi 28 au dimanche 30 juin, des dîners concoctés par de grands chefs français : Michel Rostang (2 étoiles), Gilles Tournadre (2 étoiles), Serge Vieira (2 étoiles), Edouard Loubet (2 étoiles), Arnaud Faye (2 étoiles) et Julien Lucas (1 étoile).

Les Partenaires Vins & Champagne
Le partenariat entre Chantilly Arts & Elégance Richard Mille et l’Union des Grands Crus de Bordeaux ainsi que Diva Bordeaux permettra de fournir durant les dîners et dans les espaces d’hospitalité, le meilleur des vins bordelais, dont quelques grands crus classés. Par ailleurs, les bulles de la Maison Castelnau, également partenaire de l’événement, sauront ravir les plus grands. Un bar à Champagne sera installé sur les pelouses du Château le dimanche 30 juin.

Les offres privilèges
Trois offres privilèges ont été développées afin de découvrir Chantilly Arts & Elégance Richard Mille autrement. L’offre Garden Party permet de profiter du concours sous les meilleurs hospices, installé confortablement dans l’Enclos « Chantilly Chic ». Un panier pique-nique personnalisé et garni d’un délicieux déjeuner pour deux personnes à déguster sans modération avant de profiter de l’ensemble des espaces du domaine. Le Package Privilège permet d’accéder au Cercle Arts & Elégance, l’espace privé réservé aux participants et partenaires, afin de profiter d’un petit-déjeuner, d’un déjeuner gastronomique conçu par les Grands Chefs Etoilés Relais & Châteaux, d’un open-bar permanent et d’un accès au Bar à Vins et Bar à Champagne. L’offre Loge Exclusive permet de profiter d’un espace réceptif privé pour vingt personnes (extensible à vingt-quatre personnes) incluant les prestations du Package Privilège au sein de l’espace privatisé, ainsi que des animations culinaires tout au long de la journée. Avec sa vue imprenable sur le Château et ses parterres, la loge exclusive sera sans nul doute le souvenir le plus inoubliable qu’une société puisse offrir à ses invités.

Les Animations Culinaires
La gastronomie sera également mise à l’honneur au travers des différentes animations. Installées aux quatre coins du domaine de Chantilly, elles permettront de régaler petits et grands, mais également de valoriser la culture locale.
À l’honneur cette année, la Confrérie des Chevaliers Fouetteurs de crème Chantilly présentera son savoir-faire dans la matinée et l’après-midi du dimanche 30 juin. Lors de chaque démonstration, deux volontaires pourront participer aux côtés des Fouetteurs. Ils mettront ensuite en vente certaines de leurs spécialités.

Des Food Trucks seront également disposés dans trois zones du domaine : à l’accueil, sur les pelouses et dans le village. La variété des plats et snacks proposés ravira toutes les papilles. Au menu de cette belle journée, des spécialités d’Italie, d’Afrique du Sud et d’Asie, mais également des grands classiques français tels que les quiches et les bars à fruits de mer. Dans un esprit plus « street food », les visiteurs pourront se délecter de burgers et hot-dogs maison. Les amateurs de sucré quant à eux pourront dévorer des incontournables de la pâtisserie tels que les gaufres, le pain perdu et la mousse au chocolat, ou se rafraîchir avec des gourmandises glacées. Enfin, les visiteurs pourront se désaltérer près des bars à vin, bière et cidre, ou profiter d’un café sur les pelouses du Château.

Chantilly Arts & Elégance, c’est un savant mélange d’Art de Vivre à la Française, de passion et d’animations pour toute la famille. Vous trouverez dans cet esprit champêtre, toutes les clés d’un beau dimanche au vert combinées à la présence de voitures d’exception ayant marqué l’Histoire.

 PUBLICITÉ
  • Hermès Heure H
  • TAG Heuer revisite ses Carrera Lady
  • OMEGA Trésor
  • Dior Grand Bal Opéra
  • Dior Grand Bal Couture
  • Cartier Libre
  • Audemars Piguet Sapphire Orbe
  • Ester Ledecká rejoint l’équipe Richard Mille
  • Audemars Piguet Royal Oak Frosted Gold Carolina Bucci
  • Bvlgari Bvlgari Ladies
  • TAG Heuer
  • Bulgari
  • Bucherer
  • Hublot
  • A. Lange & Söhne
  • Omega
  • Hublot
  • Louis Vuitton
  • Panerai
  • TAG Heuer
  • A. Lange & Söhne
  • Roger Dubuis
  • RJ
  • Zenith
  • Ralf Tech
  • Blancpain
  • Vacheron Constantin
  • Omega
  • Hublot
  • TAG Heuer
  • Panerai
  • MATWATCHES
  • RJ
  • Roger Dubuis
  • Anonimo
  • Zenith
  • Richard Mille
  • RJ
  • Hublot
  • Montblanc
  • Omega
  • Hublot
  • Breguet
  • Richard Mille
  • Vacheron Constantin
  • Vacheron Constantin
  • RJ
  • Hublot
  • RJ
  • Roger Dubuis
  • Hublot
  • Breitling
  • Hublot
  • A. Lange & Söhne
  • Chanel
  • IWC
  • Chanel
  • Richard Mille
  • Chanel
  • LVMH annonce la première exposition de ses marques horlogères suisses à Dubai
  • CHANEL prend une participation dans la Manufacture KENISSI
  • Le SIHH et Baselworld harmonisent leurs dates à partir de 2020
  • La Fondation de la Haute Horlogerie accueille Breitling comme nouvelle marque partenaire
  • Richard Mille annonce son retrait du SIHH
  • CHANEL prend une participation dans Montres Journe SA
  • Kering nomme Patrick Pruniaux directeur général de ses maisons horlogères suisses
  • Swatch Group a décidé de quitter Baselworld
  • Hublot nomme Benoit Lecigne comme directeur général de tous les pays sous sa responsabilité
  • Bucherer annonce l'acquisition de Tourneau LLC
  • La Fondation de la Haute Horlogerie accueille Zenith comme nouvelle marque partenaire
  • Richemont announces changes to its Senior Executive Committee
  • Nouveau réveil pour la marque historique Vulcain
  • Romain Réa nommé nouveau CEO d'Antiquorum Management Ltd
  • Bucherer annonce son acquisition du distributeur d’horlogerie The Watch Gallery LTD de Londres
  • La Maison Bucherer célèbre les Journées Européennes des Métiers d’Art les 31 mars et 1er avril
  • Jaeger-LeCoultre vous donne rendez-vous chez Bucherer
  • Girard-Perregaux au SIAR, Salón Internacional Alta Relojería pour la 4e année consécutive
  • Le Paris Saint-Germain se met au rythme de Richard Mille
  • Montres rares par Paul Miquel, la collection impossible
  • Julien Haenny, nouveau Directeur Général chez Anonimo
  • Exposition Passion for Watches pour les amateurs de belles montres
  • Richard Mille a été victime d’un cambriolage dans ses bureaux parisiens
  • Girard-Perregaux présente une exposition exclusive au Printemps du Louvre
  • F1 : Richard Mille félicite Romain Grosjean pour son exceptionnel début de saison
  • Bucherer remet le prix de la femme de l’année à Sophie Marceau !
  • M. Davide Cerrato rejoint Montblanc comme Directeur de la Division Montres
  • Soyez horloger, le temps d’un atelier !
  • Les Journées de la Passion® du 14 au 15/11/2015
  • Zenith est sur la ligne de départ du Castellet !
  • Audemars Piguet célèbre les succès de Serena Williams & Stan Wawrinka
  • Audemars Piguet accueille Freida Pinto comme ambassadrice
  • Audemars Piguet présente son Directeur de la Création Claude Emmenegger
  • Crésus, Carte Noire & La Revue des Montres lancent les « Rendez-vous haute précision »
  • A. Lange & Söhne parraine les Classic Days au Château de Dyck
  • Cresus ouvre une nouvelle boutique à Lille
  • Exposition « Stone in Store » de Thierry Courtadon chez Hublot Vendôme
  • Le Schneider Electric Marathon de Paris à l’heure TAG Heuer
  • L'artiste suisse Robin Meier sélectionné pour présenter la 1ère commission d'art Audemars Piguet
  • Corum « Bridging Art and Mechanics »
  • Serena Williams remporte son 19e Grand Chelem, équipée de son Audemars Piguet
  • Patek Philippe renforce sa présence à Genève
  • Jean-Sébastien Gerondeau nommé Directeur Général Montblanc France
  • Audemars Piguet présente sa nouvelle campagne publicitaire 2015
  • Jessica Chastain, nouvelle ambassadrice Piaget
  • Lettre ouverte à Thomas Jordan, président de la Banque Nationale Suisse
  • Hublot & Italia Independent annoncent une collaboration de trois ans
  • Perrelet : Tristan Boyer de Bouillane nommé Directeur Général
  • Cresus présente son nouveau site e-commerce et ouvre deux nouvelles boutiques
  • Audemars Piguet fête le succès de Stan Wawrinka, nouvel ami de la marque
  •  PUBLICITÉ

    Vous aimez cette montre ?

    beaucoup
    passionnément
    pas du tout

      PUBLICITÉ
      Pages les plus consultées
    1 montres Rolex, 2 montres Richard Mille, 3 montres Audemars Piguet, 4 montres Hublot, 5 montres Vacheron Constantin, 6 montres Baume & Mercier, 7 montres Omega, 8 montres Patek Philippe, 9 montres Cartier, 10 montres TAG Heuer, 11 montres Jaeger-LeCoultre, 12 montres A. Lange & Söhne, 13 montres Zenith, 14 montres Breitling, 15 montres IWC, 16 montres Panerai, 17 montres Chopard, 18 montres Blancpain, 19 montres Montblanc, 20 montres Roger Dubuis, 21 montres Tudor, 22 montres Bell & Ross, 23 montres Chanel, 24 montres Piaget, 25 montres Breguet, 26 montres Corum, 27 montres BRM, 28 montres Girard-Perregaux, 29 montres Louis Vuitton, 30 montres Ebel, 31 montres Bucherer, 32 montres Van Cleef & Arpels, 33 montres L.Leroy, 34 montres Bulgari, 35 montres Ralf Tech, 36 montres RJ, 37 montres Jaquet Droz, 38 montres Ulysse Nardin, 39 montres Dior, 40 montres Porsche Design, 41 montres Yema, 42 montres MATWATCHES, 43 montres JeanRichard, 44 montres LVMH, 45 montres Schwarz Etienne, 46 montres Rebellion, 47 montres F. P. Journe, 48 montres Manufacture Royale, 49 montres Graham-London, 50 montres MB&F, 51 montres Anonimo, 52 montres Greubel Forsey, 53 montres Harry Winston, 54 montres H. Moser & Cie, 55 montres HYT, 56 montres Concord, 57 montres Grieb & Benzinger, 58 montres Wempe, 59 montres Franck Muller, 60 montres Hermès,